AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Virtual Pokemon Life de Riku : Maiya

Aller en bas 
AuteurMessage
Riku
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 330
Age : 30
Avertissements :
0 / 40 / 4

Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Virtual Pokemon Life de Riku : Maiya   Mer 20 Avr - 18:26

Nom : Maiya
Région et ville d’origine : Kanto - Jadielle
La rencontre avec votre premier Pokémon en quelques mots : à mettre à jour
Vos six Pokémon :
à mettre à jour
Les Pokémons que vous avez en stock : aucun
Vos objets : aucun
Vos badges : zéro

Conformément au règlement, ce post sera mis à jour au fur et à mesure de l'avancée du récit.

**************************
Revenir en haut Aller en bas
Riku
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 330
Age : 30
Avertissements :
0 / 40 / 4

Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: Virtual Pokemon Life de Riku : Maiya   Mer 20 Avr - 20:11





Episode 1 : Le commencement



Il était à peine 7H du matin, quand la jeune Maiya, fillette de 11 ans à peine, se leva ce matin là. Alors que sa mère dormait encore dans la pièce voisine, Maiya sortit discrètement de sa chambre, marcha sur la pointe des pieds, et essaya d'éviter de faire grincer les planches du palier. Après avoir jeté un dernier coup d'oeil furtif vers la chambre de sa mère, Maiya descendit les escalier, traversa l'entrée, et saisit les clefs de la maison et son manteau, avant de sortir dans la cour. Bien que cette petite escapade ressemblait à s'y méprendre à une fugue, il n'en était rien, la fillette était simplement pressée de voir si le colis qu'elle attendait tant était arrivée. D'une main indécise, Maiya approcha la clef de la serrure de la boîte aux lettres, et, bien que tremblotante, elle l'ouvrit du premier coup. Son petit coeur battant à tout rompre, elle regarda dans la boîte, un large sourire se dessinant déjà sur sa frimousse rougit par le froid environnant, mais rien ne s'y trouvait. Déçue, la fillette referma la boîte aux lettres, et s'apprêtait à rentrer chez elle quand quelqu'un l'appela depuis la rue bordant le côté gauche de la maison.

"Oh, mais c'est la petite Maiya, que fais-tu debout à cette heure ci ? Il fait froid à cette époque de l'année tu sais !", lança la voix grave et rauque du livreur.
"Ah ! M.Pinot ! J'attendais mon colis bien sûr ! Et je ne suis pas petite, j'ai déjà 11 ans vous savez !", ronchonna la fillette.
"Hahaha, rigola le livreur, je te connais depuis que tu est bébé, crevette, ce qui, en tant qu'aîné, me donne le ..."
"Vous avez mon colis ?", coupa Maiya, toute excitée.
"Ne coupe pas le gens comme ça, soupira M.Pinot, et oui, j'ai ton colis, mais avant ça, je dois te donner ce mot, de la part du professeur Chen."

La fillette prit le mot que lui tendait le livreur, et commença à le lire.
Spoiler:
 

Déçue, la fillette prit le paquet des mains du livreurs, et retourna à l'intérieur de la maison après un "au revoir" presque inaudible à l'intention de ce dernier.
Ce n'est qu'une demi-heure plus tard que la mère de Maiya descendit dans le salon, trouvant sa fille assise à la table, sa veste toujours sur ses épaules, et le colis du professeur Chen posée devant elle.

"Tu as reçu ton colis mon coeur ?", demanda-t-elle à sa fille.

La fillette hocha doucement la tête, les yeux humides dirigés vers le colis toujours sous scellé.

"Pourquoi ne l'as-tu pas encore ouvert ? Tu n'as pas hâte de voir ton nouveau compagnon ?", poursuivit sa mère.

Les yeux de la fillette s'emplirent de larmes, et de longues secondes défilèrent sans qu'aucunes des deux ne disent un mot. Puis, la mère de Maiya entoura sa fille de ses bras, et attendit patiemment que celle-ci lui raconte la raison de son chagrin.
Une fois que Maiya eut terminé, sa mère se redressa et lui dit :

"Je pense avoir une solution à ton problème, mais d'abord, il est l'heure de prendre un bon petit-déjeuner, qu'en penses-tu ?"

La fillette acquiesça, et, tout en patientant, regarda sa mère s'affairer en cuisine. Puis, ses yeux se portèrent sur le colis, et lentement, elle commença à défaire l'emballage. Comme promis, le professeur Chen lui avait envoyé ses pokéballs, sa carte de Kanto, et bien entendu, son pokédex. Avant que Maiya n'eut le temps de l'allumer, sa mère était revenue avec un plateau chargé de bonnes choses à manger, qu'elle posa sur la table.

"Dis, Maman, c'est quoi la solution dont tu as parlé tout à l'heure ?", questionna Maiya.
"En fait, je pensais te confier aux soins d'une de mes amies, afin que tu puisses attraper ton premier Pokémon toi même.", lui répondit sa mère avec un sourire farceur.
"Une amie ?", dit Maiya, l'air surpris.
"Oui, mais pour cela, il faudra qu'on fasse une petite ballade. Tu es d'accord pour sortir avec moi tout à l'heure ?"
"Je veux bien, mais on va où ?", demanda la fillette.
"Ca, tu le verras tout à l'heure, lui répondit sa mère. Mais pour l'heure, tu manges ton petit déjeuner, et ensuite, au bain !"
"Pffff, d'accord !"

Une fois rassasiées et préparées, la mère et la fille s'apprêtaient à sortir de la maison, pour une direction inconnue de la fillette.




EDIT DE DIDI : "Validé"


**************************
Revenir en haut Aller en bas
Riku
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 330
Age : 30
Avertissements :
0 / 40 / 4

Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: Virtual Pokemon Life de Riku : Maiya   Jeu 21 Avr - 15:33





Episode 2 : Une ancienne amie ?




"Où est-ce qu'on va ?", demanda Maiya à sa mère.
"Pour le moment, on va faire un petit tour du côté des petites collines à l'est de Jadielle.", lui répondit sa mère, un sourire en coin se dessinant sur son visage.
"Oui, mais ...", commença la fillette.
"Pour l'instant, contente toi de me suivre, et ne parle pas trop fort, des pokémons sauvages pourraient nous attaquer, et je te rappelle que j'ai envoyé mes pokémons faire une cure au spa de Cramois'île.", coupa sa mère.

La mère et la fille se contentèrent donc de marcher en silence, tout en suivant un petit sentier serpentant entre de hauts arbres, qui semblaient être vieux de plusieurs centaines d'années. L'été étant terminé depuis déjà plusieurs semaines, les feuilles des arbres commençaient à prendre la couleur cramoisie synonyme d'automne, et si chère aux yeux de la petite Maiya. Le temps n'étaient pas particulièrement clair, mais de ça et là, des rayons de lumière perçaient au travers des branches des arbres, éclairant les pas de la fillette. Obéissant à sa mère, Maiya ne disait pas un mot, et observait les alentours avec curiosité, quand, tout à coup, elle aperçut deux petites lueurs derrière le feuillage d'un des arbres centenaires. Ralentissant ses pas, jusqu'à les stopper, Maiya tentait de deviner ce qui pouvait bien produire ces éclats, tout en restant à distance raisonnable d'eux. Sa concentration était telle qu'elle ne sentit pas sa mère s'approcher d'elle dans son dos, et ce ne fut que lorsque celle-ci posa la main sur l'épaule de sa fille, que cette dernière s'aperçut qu'elle avait été comme captivée par ces étranges lueurs.

"Qu'est-ce qu'y t’arrive ?", lui chuchota sa mère.
"Je ne sais pas, commença Maiya, j'ai cru apercevoir quelque chose briller dans cette direction, et j'ai comme perdu la notion du temps."

La fillette pointa un doigt dans la direction qu'elle avait fixé quelques instants plus tôt, mais ne put retrouver les étranges lueurs qu'elle pensait avoir vu.

"Mais ... je suis certaine qu'elles étaient là il y a à peine quelques secondes !", râla la fillette, à haute voix.
"Chuuut ! Essaye de faire moins de bruits. Ca devait être un Pokémon sauvage, alors essayons de nous dépêcher.", la pressa sa mère.

La mère et la fille eurent à peine le temps de se remettre en marche, que les branches des arbres aux alentours se mirent à trembler, et une nuée noire s'abattit sur elles. La mère de Maiya agrippa sa fille, et la plaqua au sol, lui protégeant la tête de ses bras, puis, jetant un rapide coup d'oeil en l'air, elle dit d'une voix affolée :

"Des nosferaptis ! Ils devaient s'être cachés dans les arbres pour éviter la lueur du jour, et le son de nos voix a dû les réveiller !"

La fillette, paniquée, essayait de chercher une solution, mais il était difficile pour elle de faire quoi que ce soit sans Pokémon. Les nosteraptis continuaient de tournoyer autour de la mère et de la fille et s'apprêtaient à fondre de nouveau sur elle, quand un éclair frappa l'un des Pokémon chauve-souris. Le nosferapti tomba à terre, comme une feuille morte, et Maiya put apercevoir ce qui ressemblait à une griffure sur le dos du Pokémon. Un second éclair frappa, et un autre nosferapti s'écroula. C'est alors que Maiya le vit, ce n'était pas un éclair, mais un miaouss sauvage utilisant les branches des arbres comme appuis, afin de fondre sur les nosferaptis. Le Pokémon félin sauta à terre, et se mit entre les nosféraptis et leurs cibles. Pas le moins déconcertés du monde, les quatre nosféraptis restants se positionnèrent en cercle autour du miaouss et lancèrent des attaques ultrason simultanées. Le miaouss fut cloué au sol, incapable de bouger à cause de son ouïe hyper-développée. Voyant son sauveur souffrir des attaques des Pokémons réveillés par sa faute, Maiya fut prise d'un profond sentiment de honte. Par sa faute, deux nosféraptis avaient été blessés, et miaouss souffraient des attaques sonores des Pokémons restants. Echapant à sa mère, Maiya se jeta sur le miaouss afin de le protéger des ultrasons, ce qui n'eut malheureusement aucun effet. C'est alors qu'une sorte de voile enveloppa la mère, la fille et miaouss, avec douceur et légèreté, ce la manière dont une mère borde son enfant, et le silence se fit. Pas que les ultrasons avaient cessés, mais ils semblaient glisser sur eux, comme s'il s'était agit d'une mélodie inoffensive. Saisissant l'occasion, la mère de Maiya prit sa fille par la main, et porta délicatement le miaouss de l'autre, avant de faire demi-tour d'un pas pressé.

"On ferait mieux de rentrer avant que la situation ne dégénère encore plus.", dit-elle à sa fille.

Maiya, le regarde fixé sur le miaouss inconscient, hocha doucement la tête avec tristesse. Puis, s'adressant à sa mère :

"Dis, c'était quoi ce voile étrange qui a empêché les ultrasons de nous atteindre ?"
"Ah ça, c'était certainement une attaque rune protect.", lui répondit sa mère, un sourire en coin.
"Mais ... quel Pokémon aurait pu lancer cette attaque ? Je ne pense pas que miaouss puisse l'apprendre ...", dit la fillette, déconcertée.
"C'est une bonne question ...", commença la mère de Maiya, avant d'ajouter en chuchotant, sans que sa fille ne puisse l'entendre : "Merci Gardy, mon amie ..."




EDIT DE DIDI : "Validé"


**************************
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Virtual Pokemon Life de Riku : Maiya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Virtual Pokemon Life de Riku : Maiya
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Virtual Dex Project (Vdex)
» Unordinary Life
» Life
» Virtual dub
» Review : Ricky Steamboat - The life story of the Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poképaradize :: Casino :: Poké-jeux :: Virtual Pokemon Life-
Sauter vers: